thérapie psycho-corporelle, PNL, acupuncture sensitive

canova-trois-graces_square

Rencontrer sa féminité à travers la roue des Déesses

Voici un temps unique pour toute femme désireuse de déployer sa richesse intérieure. De part nos vécus, notre éducation, nous avons développé certaines parts de nos facettes et d’autres, méconnues, blessées, ont été exilées. Notre roue est bancale et nous le payons par des difficultés physiques, relationnelles, sentimentales ou professionnelles. Aller à la rencontre des Déesses qui vivent à l’intérieur de nous, c’est retrouver toutes leurs qualités et permettre de les réintégrer à notre quotidien. Cela passe aussi par la reconnaissance de leurs ombres, de leurs blessures, et ce temps offre la possibilité de les soigner afin que les Déesses puissent revenir dans notre vie et participer à notre équilibre.

La recherche de la paix dans l’Olympe qu’est notre psyché est tout un art ! À travers les enseignements théoriques, mais aussi des outils pratiques, des rêves éveillés, ainsi que mon parcours de vie, je vous propose de recevoir cet enseignement en vous-mêmes et de l’intégrer de manière concrète dans votre quotidien. Une connaissance précieuse, transmise à toute femme désireuse de se connaître et d’évoluer vers une vie plus riche et plus juste.

  • attirance vers relation amoureuse destructrice
  • impossibilité de couper un mauvais lien
  • tendance à la dévalorisation
  • sexualité non épanouissante
  • tendance à ne pas faire ce qui nous fait du bien
  • manque de créativité
  • difficultés de concilier la mère et l’amante
  • méconnaissance de soi qui fait que l’on a la sensation d’errer dans la vie
  • impression de toujours faire le bien pour autrui sans reconnaissance
  • rejet/désamour/rancœur avec sa propre mère
  • sensation de « se faire bouffer » par ses enfants
  • difficulté relationnelle avec un type de femmes/d’hommes

Samedi 19 juin 2021 au centre Sakura à Muret. 80 euros la journée

Inscription

par tel au 06 67 50 25 97 ou écrivez à agathemainguy31@gmail.com

Agathe Mainguy a reçu cet enseignement de Christine Hamainya Luttrin

Bitnami